AVANTAGES BRUNEAU : Conjuguez plaisir et efficacité

Comment choisir son éclairage ? Guide d’achat

Si la lumière naturelle reste une obligation légale, celle-ci ne peut - par définition - assurer en permanence un niveau d’éclairement suffisant. Mais comment choisir ses luminaires parmi les nombreux modèles proposés ? Quel type d’éclairage convient le mieux ? Quelle est la réglementation en la matière ? On vous dit tout.

Comment choisir son éclairage ? Guide d’achatComment choisir son éclairage ? Guide d’achat

1 - Les normes d'éclairage sur le lieu de travail

En France, la norme NF EN 12464-1 définit les exigences auxquelles doit satisfaire l’éclairage de tout lieu de travail, selon trois critères : l’éclairement moyen, la limite d’éblouissement d’inconfort et la valeur minimale de l’indice de rendu des couleurs.


L’ÉCLAIREMENT MOYEN (LUX)

Il s’agit de l’éclairement qui doit être maintenu dans chaque zone de travail. Il tient compte du confort visuel, de l’ergonomie visuelle et de la sécurité. La valeur de 200 lux minimum est retenue dans les locaux où le travail se fait de manière continue (plus le nombre de lumens est grand, plus l’éclairage est performant).


LA LIMITE DE L’ÉBLOUISSEMENT D’INCONFORT (UGR)

Fixée par le facteur dit UGR (Unified Glare Rating), elle précise des valeurs de référence à partir desquelles l’éblouissement devient gênant et diminue la performance visuelle. Selon la norme NF EN 12464-1, le facteur UGR varie de 10 à 30. Un facteur UGR est proportionnel au risque d’éblouissement. Pour les activités de bureau il est de 19.


LA VALEUR MINIMALE DE L’INDICE DE RENDU DES COULEURS (IRC)

L’IRC représente la capacité d’une source lumineuse à restituer les nuances entre les différentes couleurs. Il fait, dans la norme, l’objet de prescriptions pour 270 zones, tâches ou types d’activités. La norme NF EN 12465-1 impose un minimum de 80, le maximum étant de 100, ce qui correspond à la lumière du jour.

2 - Quel éclairage pour quelle pièce de travail ?

Cela peut paraître évident mais bon à rappeler : l’éclairement nécessaire n’est pas le même que l’on soit dans un bureau, à une caisse de magasin ou dans un couloir. Voici pour vous aider, un tableau des recommandations du Code du travail.


RECOMMANDATIONS D’ÉCLAIREMENT DU CODE DE TRAVAIL

Zones de passage

Couloir, espace public, hall d’entrée : 100 lux

Escalier, quai de chargement : 150 lux


Espaces de vente

Entrepôt : 100 lux

Magasin : 300 lux

Zone de caisse : 500 lux


Espaces d'accueil

Réception, restaurant, hôtel, concierge : 300 lux


Espaces de formation

Salle de classe, salle de conférence : 500 lux


Espaces de travail

Archives : 200 lux

Classement : 300 lux

Poste informatique, dactylographie, lecture, cuisine : 500 lux

Cabinet d’architecte, laboratoire : 750 lux

3 - Luminaires : lampes et lampadaires

Pour garantir le confort visuel de tous et créer une ambiance déco sympa, il convient de varier les types d’éclairage (direct, indirect) et les styles de luminaires. Design contemporain, traditionnel ou sobre… À chacun de jouer avec les formes de lampes et d'imaginer une atmosphère propice au bien-être de tous.

LA LAMPE DE BUREAU

  • Éclairage : direct
  • Installation : se pose ou fixation à pince
  • Le + : leur tête orientable qui définit la zone d’éclairement
lampe de bureau

LA LAMPE DE BUREAU À RÉGLAGE D’INTENSITÉ

  • Éclairage : direct et précis
  • Installation : se pose
  • Le + : permet de varier l’intensité lumineuse en fonction de la journée ou de l’activité
la lampe à réglage d’intensité

LA LAMPE DE TABLE

  • Éclairage : indirect
  • Installation : se pose
  • Le + : parfait en complément d’une source de lumière principale
la lampe de table

LE LAMPADAIRE

  • Éclairage : indirect
  • Installation : pose au sol
  • Le + : apporte une lumière diffuse
le lampadaire

4 - Les atouts de l’éclairage LED

Suite à différentes directives européennes, les ampoules à incandescence ont commencé à disparaître à partir de 2012 et les ampoules halogènes disparaissent progressivement du marché depuis septembre 2018. Les consommateurs sont donc amenés à se tourner progressivement vers la LED (diode électroluminescente en anglais).


Plus économique : la LED est 8 à 10 fois plus économique qu’une ampoule à incandescence et 3 à 5 fois plus qu’une fluo-compacte.

Plus durable : une ampoule LED dure 40 000 h en moyenne, soit environ 20 ans.

Plus résistante : les nombreux allumages et extinctions n’ont pas d’influence sur la longévité d’une LED.

Plus confortable : l’éclairage LED est à 100 % dès l’allumage, pas besoin d’attendre que ça chauffe.

Plus écologique : la LED ne contient ni mercure ni gaz polluant.

Plus sécurisée : la LED ne dégage pas de chaleur, donc aucun risque de se brûler.

5 - Lumière chaude ou lumière froide ?

La température de couleur (exprimée en kelvin) constitue aussi un facteur déterminant dans le choix d’un luminaire. Plus elle est élevée, plus le nombre de kelvins augmente et plus la couleur est « froide ». Inversement, si la température est basse, la lumière sera plus « chaude ».

Lumière chaude ou lumière froide

Selon le nombre de kelvins, l’ambiance de la pièce peut changer. Voici pour repère, le rendu pour chaque tranche de kelvins :

  • < 4000 kelvins : ambiance chaleureuse, invite à la relaxation.
  • 4000 - 5000 kelvins : tend vers la lumière du jour, lumière naturelle.
  • > 5000 kelvins : lumière stimulante, apporte une meilleure concentration.

6 - Les différents culots d’ampoule

Le culot d’une ampoule sert de connecteur au luminaire en fournissant le contact électrique. Une grande variété de culots existe mais il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans leur dénomination. Voici donc un récapitulatif visuel pour vous y retrouver

differents types de culot
differents types de culot bis

7 - Les ampoules et leurs équivalences

Voici un tableau d’équivalences pour savoir comment changer de type d’ampoule tout en conservant la même luminosité. Il exprime la puissance (en watts) mais aussi la luminosité (en lumens). Sachez qu’il est préférable de penser en lumens, car le flux lumineux des ampoules LED continue à s’améliorer. Plus le nombre de lumens est grand, plus l’éclairage est performant.

ÉQUIVALENCES DE PUISSANCE ET DE LUMINOSITÉ ENTRE AMPOULES

Ampoule fluo-compacteAmpoule LEDLuminosité
6 watts 2 watts 220 - 250 lumens
10 watts 5 watts 410 - 470 lumens
15 watts 7 watts 700 - 810 lumens
18 watts 9 watts 920 - 1060 lumens
25 watts 12 watts 1300 - 1400 lumens

Qu’est-ce que la DEEE ?

Instaurée le 15 novembre 2006, la taxe sur les déchets de l’équipement électrique et électronique (D3E ou DEEE) permet de financer le traitement et le recyclage des appareils en fin de vie. Elle varie selon le produit et, sur Bruneau.fr, elle est incluse dans le prix HT.

8 - Installer l’éclairage de façon ergonomique

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour choisir votre éclairage, prenez soin de bien installer vos luminaires : il en va de votre bien-être ! Voici quelques préconisations de la médecine du travail et des ergonomes...

  • Positionner la tête de la lampe à 40 cm du plan de travail, afin de n’avoir aucun contact visuel avec la source (l’ampoule)
  • Placer la lampe du côté opposé de la main qui écrit
  • Éviter tout éblouissement gênant
  • Éviter les réverbérations sur les surfaces brillantes
  • Préférer les lampes à réglage d’intensité